Mon frère, mon héros

Mon frère, mon héros - Sam Affleck

Mon frère aîné avait fait de grandes études en nanotechnologies. Il était revenu nous voir pendant la saison de Noël pour nous dire qu’il avait aussi l’intention de faire des études sur le laser. Il devait pour cela, changer de ville et allait habiter dans une maison toute neuve, prêtée par la compagnie qui subventionnait ses études. Il avait pour cela besoin de quelques petits meubles, et de quelques petites choses, comme des draps, et un peu de vaisselle. Lorsque j’accompagnais mes parents pour lui ramener toutes les petites affaires dans son nouveau chez lui, ma mère fut stupéfaite de voir que la seule chose qui avait été aménagée était son bureau. Son fils avait la particularité de savoir-vivre avec une cuillère et un bol, et pouvait aussi dormir par terre, tant que tous ces appareils électroniques et ses ordinateurs hyper modernes étaient près de lui et en parfait état de marche. Nous disposions tant bien que mal, tous les objets que nous sortions de la voiture dans cette maison qui paraissait trop vaste pour mon frère. Mon père, ayant vu qu’il n’y avait même pas de poêle dans la cuisine, invitait tout le monde à manger un casse-croûte à l’extérieur.

Lorsque nous revenions dans la maison de mon frère, je demandais la possibilité d’aller sur Internet. Je lançais une recherche YouTube avec le mot laser. La première vidéo qui s’affichait était un sujet de soins des varices laser, je pensais que ce n’était certainement pas ce que visait comme étude mon frère quand il annonçait qu’il voulait pénétrer dans ce domaine. Lorsque je lui disais tout haut ce que je venais de trouver comme correspondance au mot laser, il venait tout de suite vérifier ce que je venais de dire pour disposer sur une liste déjà longue sur un autre ordinateur de toutes les possibilités de travail et de rendu grâce à cette technologie. Il me disait tout simplement qu’il n’avait pas encore fait le tour de la recherche médicale en ce qui concerne toutes les possibilités de cette technologie. Je passais le reste de l’après-midi à faire des recherches que je savais inutile, car je supposais bien qu’il les avait faites bien avant moi. Je me rendais compte tout de même qu’à l’exception des mangas et de quelques héros sortant d’une bande dessinée de la société d’édition Marvel, j’avais une connaissance du laser plutôt restreinte. Il était grand temps que je me mette à jour.