Nouvelle passion : La brocante

Nouvelle passion : La brocante - Sam Affleck

Ma femme a souvent des idées un peu inhabituelles, voire loufoques. Depuis les 10 ans que nous sommes mariés, elle a réussi à me faire participer à toutes sortes de choses, de la ballade en montgolfière, aux vacances en vélo, du régime cru, au club de moto, et elle m’a même convaincu d’acheter une voiture électrique lors de sa phase écologique.

Sa nouvelle croisade, c’est de débarrasser la maison des objets, meubles, bibelots en tous genres qu’elle considère inutiles. Même les vêtements y passent. D’après elle, tout ce qu’on n’a pas porté ou dont on ne s’est pas servi depuis six mois est inutile et doit donc sortir de la maison. On ne peut quand même pas tout jeter ni donner, l’idée est donc de les vendre dans les brocantes et vides greniers. Nous voici donc en quête des brocantes de la région, et nous les faisons maintenant régulièrement.

Nous avons dû nous équiper : tables, abri soleil, chaises pour s’asseoir entre deux clients, et surtout la « boîte à sous ». Julie a acquis un sens de la présentation incroyable. Elle passe en moyenne une heure à arranger les produits. Évidemment, cela nous oblige à nous lever encore plus tôt, mais j’avoue que cela en vaut la peine. Tout ceci commence quand même à prendre beaucoup de temps, puisque nos vendredis soirs sont passés à fouiller la maison, et rassembler tout ce qui est vendable. Mais là aussi le procédé a des avantages, j’ai par exemple retrouvé beaucoup de choses que je pensais avoir perdues depuis longtemps. Lorsque quelque chose me manque, j’ai l’habitude de racheter au lieu de vraiment le chercher, c’est plus rapide… Et pendant ces « fouilles », j’ai retrouvé quatre marteaux, que Julie s’est empressée de mettre dans la caisse « brocante ».

Cette nouvelle passion a deux avantages : vider la maison, et récupérer de l’argent, que nous avions décidé au départ servirait à étoffer un peu notre budget vacances. Mais pour l’instant, nous n’avons pas encore vraiment atteint notre but. Ces brocantes sont vraiment tentantes, et nous cédons souvent à la tentation de rentrer à la maison avec la voiture presque aussi pleine qu’en partant… Je suis en fait le principal coupable, puisque je collectionne les thermomètres et que ces brocantes sont une mine d’or pour assouvir ma passion. Mais ma collection est accrochée sur les murs, et ne prend pas de place. J’espère que Julie n’aura pas la mauvaise idée de les vendre !