Une demande en mariage à une femme exceptionnelle

Ma copine est une femme remarquable qui a su faire fondre mon cœur dès notre première rencontre. On s’est rencontré á Vancouver lors d’un festival, il y a 4 ans déjà. Je suis un homme qui a toujours su ce qu’il voulait, et pris les moyens pour atteindre mes objectifs. Pour fêter la quatrième année de l’anniversaire de notre rencontre, j’avais prévu de lui faire également ma demande en mariage, et ainsi, faire d’une pierre deux coups.

Le plan

Afin de bien préparer l'événement, je lui avais dit le matin que je n’avais pas beaucoup de temps á lui consacrer, car j’avais beaucoup de travail. Je suis donc parti dans un restaurant que nous avions l’habitude d’aller, et j’ai fait part de mes intentions aux employés, et à quelques amis. Tout a été préparé dans les moindres détails. Le plan était de faire la demande devant le restaurant avec des musiciens. Malheureusement, la pluie est tombée très violemment, et j’ai donc dû improviser. Je l’ai appelé pour dîner avec moi. Lorsqu’elle est arrivée, on est tout de suite rentrée dans le restaurant. Quand le serveur a ouvert les rideaux de la fenêtre derrière elle, elle a pu voir la demande que j’avais installé une énorme banderole sur le camion d’une entreprise de remplacement toiture Rosemère. Bien entendu, j’avais obtenu leur consentement au préalable. Donc, pendant un bref instant, elle a baissé la tête et n’a pas dit un mot. Je ne savais pas quoi faire, j’avais très peur de sa réaction. Puis, elle a levé les yeux vers moi tout en pleurant. Tout le restaurant avait les yeux sur nous, et moi qui ne savait pas si cela allait être un oui ou un non. Finalement, elle m’a embrassé et m’a dit oui. Je lui ai dit qu’on choisirait la bague ensemble.

La bague

Pour fêter l’évènement, nous avons marché jusqu’à la bijouterie située au coin de la rue. On aurait dit que c’était notre première rencontre, j’étais tellement dans les nuages, que plus rien n’avait de l’importance sur le moment. Elle m’avait demandé comment j’ai fait pour organiser tout ça en cachette. Je lui ai répondu que j’avais tout simplement pris un jour de congé. Durant le trajet, on a beaucoup parlé, et elle m’a confié que j’étais le fruit de ses prières. Cela m’a tellement ému, que pendant un court instant, j’avais presque eu les larmes aux yeux. Chez le bijoutier, elle avait choisi une bague avec une pierre de couleur bleue. Ce jour-là, quand je lui ai mis la bague au doigt, je venais de réaliser que la femme que je m’apprêtais á épouser était plus que tout pour moi, et que je ferais n’importe quoi pour elle.